L’ostéopathie

L’ostéopathie, une philosophie

 

L’ostéopathie, c’est aussi et surtout une philosophie. En effet, l’ostéopathie s’appuie sur une certaine conception du corps et sur certains principes.

 

Une vision globale du corps

L’ostéopathie conçoit le corps comme un tout dont chaque partie ne peut être appréhendée séparément, car toutes les parties du corps fonctionnent de façon interdépendante. Ainsi, l’ostéopathe ne va pas s’occuper seulement de la zone où vous avez mal mais il va replacer cette zone douloureuse dans l’ensemble votre corps, afin de comprendre les mécanismes qui en sont responsable.

Le problème des spécialisations médicales qui existent aujourd’hui, c’est qu’en scindant le corps on enlève la possibilité de le comprendre dans son ensemble.

De plus, non seulement on ne peut pas comprendre un symptôme sans le replacer dans l’ensemble du corps, mais on ne peut pas non plus comprendre l’ensemble du corps sans le replacer dans son environnement (activités de la personne, hygiène de vie, stress…). Ainsi, l’ostéopathe gardera aussi une vision globale du patient afin de comprendre les véritables origines de la douleur.

 

Le principe d’auto-guérison du corps

En réalité, ce n’est pas l’ostéopathe qui vous guérit. L’ostéopathe ne doit pas être vu comme une sorte de mécanicien du corps, car à la différence d’une machine, le corps est capable de se « réparer » tout seul (à l’image d’une plaie qui cicatrise toute seule sans que l’on s’en occupe). La plupart des douleurs disparaissent d’elles-même sous quelques jours, sans qu’aucune intervention ne soit nécessaire. Mais parfois, ce mécanismes d’auto-guérison tombe en panne ou est moins performant, et la douleur perdure. Le rôle de l’ostéopathe sera alors de donner un coup de pouce à ce mécanisme d’auto-guérison afin de le faire repartir.

En fait, durant la séance, l’ostéopathe ne fait que donner des informations au corps sur ce qui ne va pas, en stimulant les zones posant problème. C’est ensuite le corps qui s’occupe de gérer ces informations et de lancer un processus de guérison.
C’est pourquoi les résultats ne sont pas toujours instantanés mais peuvent apparaître au bout de plusieurs jours, selon la capacité qu’a votre organisme à analyser et à traiter les informations qu’on lui a donné.